Rapport de l’UNESCO sur la science 2021

L’UNESCO consacre un chapitre à l’écart entre les genres dans son Rapport sur la science 2021, septième volume d’une série quinquennale.

L’écart se fait particulièrement ressentir dans les domaines des STEM. En particulier, les femmes constituent 22% des travailleurs en intelligence artificielle. Selon l’UNESCO,

« Les domaines des technologies de l’information numérique, l’informatique, la physique, les mathématiques et l’ingénierie sont à l’origine de la révolution numérique et, par conséquent, d’un grand nombre des emplois de demain. Néanmoins, les femmes y restent minoritaires. Cette tendance est d’autant plus problématique qu’il existe une pénurie de compétences dans nombre de ces domaines, comme l’intelligence artificielle. Pour corriger ce déséquilibre, des efforts considérables doivent être déployés au niveau des gouvernements, des universités et des entreprises. Non seulement pour attirer les filles et les femmes dans ces domaines, mais surtout pour les convaincre d’y rester. »

De plus, les femmes ne représentent que 12% des adhésions aux académies scientifiques. C’est en mathématiques et ingénierie que l’écart est le plus important, avec seulement 6% et 5% de membres féminines.

Pour consulter le rapport:
https://www.unesco.org/reports/science/2021/fr
https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000377433/PDF/377433eng.pdf.multi.page=129

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s